hypothyroïdie
Santé

Qu’est-ce que l’hypothyroïdie ?


On parle d’hypothyroïdie lorsque la thyroïde ne produit pas suffisamment d’hormones (thyroxine). D’un point de vue endocrinologique, on distingue l’hypothyroïdie complète, c’est-à-dire que la glande thyroïde a perdu la plupart de ses fonctions et ne produit plus d’hormones, et l’hypothyroïdie sous-active, qui produit encore quelques hormones. Ce dernier cas est appelé hypothyroïdie subclinique. L’hypothyroïdie est l’affection endocrinienne la plus répandue dans le monde.

Quelles sont les causes de l’hypothyroïdie ?


L’hypothyroïdie est souvent le résultat d’une maladie auto-immune, la maladie de Hashimoto, où des anticorps détruisent le tissu thyroïdien, entraînant l’arrêt de la production d’hormones. Parmi les autres causes d’hypothyroïdie, citons l’utilisation de médicaments pour la thyroïde dans le traitement de l’hyperthyroïdie, l’ablation chirurgicale totale de la thyroïde, par exemple en cas de suspicion de nodules, le traitement radioactif dans la région du cou, et certains médicaments comme le lithium ou, plus rarement, l’amiodarone.

Quels sont les symptômes de l’hypothyroïdie ?


Les symptômes de l’hypothyroïdie varient selon les cas et peuvent être les suivants :

  • Fatigue
  • Bradycardie
  • Tachycardie, hypersensibilité au froid
  • Froid et hypersensibilité au froid
  • Constipation
  • Peau sèche et perte de cheveux
  • Brachycardie
  • Cholestérol élevé
  • Dépression
hypothyroïdie

Comment l’hypothyroïdie est-elle diagnostiquée ?

L’hypothyroïdie est diagnostiquée par des analyses de sang et le dosage des hormones TSH, T4 libre, T3 libre. Pour vérifier la présence de la maladie de Hashimoto, on procède à une recherche d’anticorps dans le sang. Les résultats typiques de l’hypothyroïdie montrent une augmentation de la TSH au-dessus de la limite normale et une diminution de la T4/T3 libre en dessous de la limite normale. Lorsque la TSH est supérieure à la normale mais que la T4/T3 libre reste dans les limites normales, le diagnostic est celui d’une hypothyroïdie subclinique. Si les tests confirment l’hypothyroïdie et que les anticorps sont positifs, on parle alors de la maladie de Hashimoto comme cause de l’hypothyroïdie. Lors du diagnostic de l’hypothyroïdie, les tests comprennent souvent une échographie de la thyroïde

Quel est le traitement de l’hypothyroïdie ?

L’hypothyroïdie est traitée par l’administration de thyroxine, l’hormone thyroïdienne, sous forme de pilules. La dose dépend de nombreux facteurs tels que le poids corporel et l’âge. La dose de thyroxine est ajustée par des contrôles réguliers de la TSH au début, dans le but de ramener la TSH dans les limites de la normale.

À quoi dois-je faire attention si je prends des pilules pour la thyroïde (thyroxine) ?

La thyroxine est un comprimé à prendre le matin à jeun avec un verre d’eau et à 30 minutes à une heure d’intervalle du petit-déjeuner et des autres médicaments. La raison en est que de nombreux aliments et médicaments interfèrent avec l’absorption de la thyroxine par le système digestif, réduisant ainsi l’action du médicament.

Je souffre d’hypothyroïdie et je veux être enceinte. A quoi dois-je faire attention ?

Si l’on souffre d’hypothyroïdie et que l’on est traité avec de la thyroxine, il faut en informer l’endocrinologue avant de commencer à essayer de devenir enceinte. L’ajustement de la dose de thyroxine et une surveillance étroite pendant la grossesse seront nécessaires pour réguler correctement l’hypothyroïdie, car les cibles de TSH sont différentes. Il est conseillé que la surveillance avant et pendant la grossesse soit effectuée par un endocrinologue spécialisé dans l’endocrinologie de la grossesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *