Santé

Qu’est-ce que l’hyperthyroïdie ?

On parle d’hyperthyroïdie lorsque la fonction thyroïdienne est incontrôlée et que la thyroïde produit plus d’hormones (thyroxine) que l’organisme n’en a besoin. L’hyperthyroïdie est l’une des affections endocriniennes les plus courantes dans le monde.

Quelles sont les causes de l’hyperthyroïdie ?

L’hyperthyroïdie est souvent le résultat d’une inflammation (thyroïdite) ou de la maladie de Graves. La maladie de Graves est une maladie auto-immune dans laquelle des anticorps attaquent la thyroïde, ce qui entraîne une surstimulation de celle-ci. Les autres causes d’hyperthyroïdie sont le surdosage de thyroxine lors du traitement de l’hypothyroïdie, les nodules thyroïdiens qui ont une fonction autonome et certains médicaments comme l’amiodarone.


Quels sont les symptômes de l’hyperthyroïdie ?

Les symptômes de l’hyperthyroïdie varient selon les cas. Les hommes et les personnes âgées peuvent ne présenter aucun symptôme ou des symptômes très légers. Les symptômes de l’hyperthyroïdie sont les suivants :

  • Perte de poids
  • Tachycardie, palpitations, arythmies
  • Sentiment d’anxiété, d’inquiétude ou de panique, nervosité
  • Tremblement (secousse) des mains, en particulier des doigts.
  • Transpiration et sensibilité à la chaleur
  • Troubles menstruels chez les femmes
  • Hypertrophie de la thyroïde
  • Fatigue et faiblesse
  • Difficulté à dormir
  • Troubles oculaires, par exemple rougeur, sécheresse, exophtalmie.

Comment diagnostique-t-on l’hyperthyroïdie ?

L’hyperthyroïdie est diagnostiquée par des analyses de sang et le dosage des hormones TSH, T4 libre, T3 libre. Pour déterminer s’il s’agit d’une maladie de Basedow ou d’une thyroïdite, on procède à une recherche d’anticorps dans le sang. Les résultats typiques de l’hyperthyroïdie montrent une diminution de la TSH en dessous de la limite normale et une augmentation de la T4/T3 libre au-dessus de la limite normale. Lorsque la TSH est inférieure à la normale mais que la T4/T3 libre reste dans les limites normales, le diagnostic est celui d’une hyperthyroïdie subclinique. Lors du diagnostic de l’hyperthyroïdie, les tests diagnostiques comprennent une échographie thyroïdienne et, dans certains cas, une scintigraphie lorsque des nodules autonomes sont suspectés.

Quel est le traitement de l’hyperthyroïdie ?


Le traitement de l’hyperthyroïdie dépend de sa cause. En cas de thyroïdite ou de maladie de Basedow, des médicaments thyréostatiques, qui sont des médicaments qui réduisent la production de thyroxine, sont administrés pour ramener la fonction thyroïdienne à la normale. La durée du traitement dépend du diagnostic. Dans le cas de la thyroïdite, les médicaments sont nécessaires pendant quelques semaines ou quelques mois, tandis que dans le cas de la maladie de Basedow, le traitement dure 18 mois. Dans le cas de la maladie de Basedow, un pourcentage de patients doit subir un traitement supplémentaire à l’iode radioactif ou une intervention chirurgicale. En général, il est conseillé que le traitement de l’hyperthyroïdie soit effectué par un endocrinologue expérimenté et compétent dans ce domaine.

Je souffre d’hyperthyroïdie et je veux être enceinte. A quoi dois-je faire attention ?


En général, il est conseillé d’éviter une grossesse en cas d’hyperthyroïdie non traitée. Si une femme tombe enceinte au cours d’un traitement par des médicaments thyréostatiques, elle doit en informer immédiatement l’endocrinologue car une adaptation du traitement sera nécessaire de toute urgence en fonction du médicament pris par la patiente. Une surveillance étroite pendant la grossesse sera également nécessaire. Il est conseillé que le suivi avant et pendant la grossesse soit effectué par un endocrinologue spécialisé dans l’endocrinologie de la grossesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *